Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dossier Malbouffe : Les scandales sanitaires en chine

Les chinois sont les pros pour la malbouffe.

Ils sont trés fort en cuisine chimique, serait-ce à cause de la sur production de nourriture ?

Quelques scandales sanitaires :

  • Saisie dans la province du Liaoning de quantités industrielles de faux mouton. Il s'agissait en réalité de canard, deux fois moins cher.
  • Quarante tonnes de filets marinaient dans un jus peu ragoûtant nécessaire à la "transformation", mêlant la graisse d'agneau à un produit chimique hautement toxique, le nitrite de sodium, utilisé à des quantités 2 000 fois supérieures à la norme.
  • En 2009, une première escroquerie au canard avait déclenché l'émoi. Le procédé consistait à tremper les filets dans de l'urine d'agneau.

Grosse quantités en un minimum de temps, ils n'hésitent pas à faire :

  • Le dentifrice à l'antigel, 2007 : Pour fabriquer de la pâte à dent Le diéthylène glycol, un épaississant utilisé comme solvant ou comme antigel.
  • Le lait à la mélamine, 2008 : Avec près de 100 000 malades, cette crise du lait frelaté est l'une des plus massives. Certes, l'alerte sur les produits de l'entreprise Sanlu aurait pu être donnée plus tôt, mais une telle annonce aurait certainement porté préjudice à la bonne ambiance qui régnait autour des JO 2008. Et puis la mélamine donne l'impression d'enrichir en protéines les produits laitiers.
  • Le porc transformé en bœuf, 2011 : La viande de bœuf coûte environ deux fois plus cher que celle de porc. Certains producteurs ont mis au point une "marinade" qui permet de transformer une viande en l'autre, qui est en fait concoctée à base de borax, un minerai qu'on utilise comme insecticide, dans certains savons et comme "absorbant neutronique" dans les réacteurs nucléaires.
  • Les pastèques explosives, 2011 : C'est lorsque les pastèques ont explosé, que les pépins ont été projetés à des dizaines de mètres et que ses 3 hectares de champs ressemblaient à un site bombardé avec enthousiasme que cet agriculteur s'est dit qu'il avait peut-être eu la main lourde sur le forchlorfenuron, un accélérateur de croissance.
  • L'huile de caniveau, 2011 : De l'huile récupérée dans les égouts, au pied des restaurants.
  • Les champignons blanchis à l'eau de javel, 2010
  • Le thé avec de la terre, 2010
  • Les nouilles de riz cancérigènes, 2010 : Des grains de riz moisis retrouvent une seconde jeunesse quand on leur ajoute du dioxyde de soufre.
  • Le vin frelaté, 2010 : Dans la province du Hebei, un producteur inventif : eau sucrée, colorants et arômes artificiels, ce breuvage provoque des dysfonctionnements cardiaques, des migraines et s'avère potentiellement cancérigène.
  • Le chou au formol, 2012 : L'industrie agro-alimentaire chinoise : les choux, entassés dans les camions, avaient tendance à pourrir. sert à embaumer les cadavres..

1) Le tilapia et le cabillaud : Les pisciculteurs utilisent des antibiotiques puissants et des hormones de croissance pour garder le poisson vivant, souvent dans des conditions d’élevage révélant un manque chronique d’hygiène et une surpopulation.

2) Le jus de pomme : Les résidus de pesticides ou des résidus chimiques dangereux ou illégaux sur fruits, légumes et aliments transformés, alors qu’ils entrent dans la chaîne alimentaire,

3) L’ail : Même si l’étiquette indique «produit biologique», rien ne certifie les produits «bio» en Chine le sont vraiement.

La prépartion du poulet
La prépartion du poulet
La prépartion du poulet
La prépartion du poulet
La prépartion du poulet
La prépartion du poulet

La prépartion du poulet

Allez, je m'arrête pas là ! je vois que vous avez encore faim !

  • du porc au détergent,
  • des œufs à la paraffine,
  • du canard au nitrite de sodium,
  • du riz au métal lourd,
  • de la sauce soja à l'arsenic présent dans les sols,
  • du pop-corn fluorescent, à la suite d'un traitement à un produit décolorant,
  • du riz au cadmium, métal lourd rejeté par les fonderies,
  • des fruits de mer pleins de formaline, un fongicide,
  • du tilapia nourri aux excréments humains,
  • du porc, surnommé "Tron bleu", couvert de bactéries qui diffusent une lueur bleuâtre dans l'obscurité,
  • desserts dont la gélatine a été obtenue à partir du cuir de vieilles chaussures,
  • faux œufs faits d'acide alginique, de gélatine industrielle, de paraffine et de colorants,
  • faux riz composé d'un mélange de pomme de terre et de résine synthétique,
  • faux miel fabriqué à partir de sirop de maïs, de malt d'orge et de mélasse,
  • soupe au faux bœuf, mais du porc passé au borax, un détergent, puis teint au rouge du Soudan, hautement cancérigène.

Dossier Malbouffe : Les scandales sanitaires en chine

A savoir que ses produits peuvent arriver en europe !
Alors, réflichissez à deux fois devant le menu d'un restaurant chinois !

Tag(s) : #gabriel, #Dossiers de Gabriel