Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'enfer n'existe pas et Adam et Eve ne sont pas réels, revendique le Pape François

Un homme qui est là pour ouvrir de nombreux anciens «secrets» dans l'église catholique est le Pape François. Certaines des croyances qui ont cours au sein de l'église, mais contraires à la nature aimante de Dieu sont maintenant mises de côté par le Pape qui a été récemment nommé l'homme de l'année par TIME Magazine.

Dans ses dernières révélations, le Pape François dit :

Dans un discours choquant qui résonne à travers le monde, le Pape François a déclaré que :

Au cours des six derniers mois, les cardinaux, les évêques catholiques et les théologiens ont délibéré dans la Cité du Vatican, en discutant de l'avenir de l'Église et pour redéfinir des doctrines et des dogmes catholiques de longue date. Le Troisième Concile Vatican II, est le plus grand et le plus important depuis que le Concile Vatican II a été conclu en 1962.

Le Pape François a convoqué le nouveau conseil à « enfin terminer le travail du Concile Vatican II ». Le Troisième Concile Vatican II s'est conclu, le Pape François annonçant que...

Le catholicisme est maintenant une « religion moderne et raisonnable », qui a subi des changements évolutifs. Le temps est venu d'abandonner toute intolérance. Nous devons reconnaître que la vérité religieuse évolue et change. La vérité n'est pas absolue ou gravée dans la pierre. Même les athées reconnaissent le divin. Par des actes d'amour et de charité l'athée reconnaît Dieu ainsi, et rachète son âme, devenant un participant actif dans la rédemption de l'humanité.

Une déclaration dans le discours du pape a envoyé les traditionalistes dans un accès de confusion et d'hystérie...

Quelques cardinaux de l'église catholique sont contre les dernières déclarations du Pape.


Commentaire : [...] Ce renversement complet des finalités de l'Église catholique est a marque de fabrique de tous les papes depuis Vatican II. Lors de son message de Noël en 2005, Benoît XVI a encouragé les hommes à s'engager « dans l'édification d'un nouvel ordre mondial ». [...]

Toujours selon le principe hégélien, l'Église catholique depuis Vatican II présente des éléments conformes à la Tradition et, parallèlement, propose des réformes allant dans le sens contraire au dépôt de la foi. C'est toute l'habileté du système de mélanger une affirmation et son contraire ce qui permet à chacun de voir « midi à sa porte » et aux dirigeants suprêmes d'imposer par le haut une agapè inversée. Cette méthode est appelée gestion des contraires.

Extrait de La décomposition des nations européennes - De l'union euro-atlantique à l'État mondial, Pierre Hillard, p. XXIII et XXIV, 2010, deuxième édition augmentée

Source via Sott.net

Tag(s) : #gabriel